Banteay Srei- Angkor – Cambodia

Il a été construit au xe siècle dans du grès rose, et probablement consacré en 967. Il fut découvert et dégagé tardivement en 1924 par les archéologues de l’École française d’Extrême-Orient qui mirent en valeur l’exceptionnel état de fraîcheur de ses décorations.

En 1923, cherchant à dérober des bas-reliefs et autres éléments du site encore peu connu, André Malraux et sa femme Clara ont été pris en flagrant délit de pillage à leur retour à Phnom Penh. Les sculptures découpées par Malraux sont déposées au musée national de Phnom Penh avant d’être intégrées dans la restauration du monument conduite par Henri Marchal. C’est à l’issue de cette restauration exemplaire qu’il fut décidé de protéger deux frontons dans des musées. Le premier a été envoyé au musée national de Phnom Penh, le second a été offert à la France en témoignage de la restauration et est conservé, depuis 1936, au musée Guimet, à Paris.

voir ici pour les details de l’affaire du pillage Malraux

C’est sur ce site qu’à partir de 1931, l’équipe de l’EFEO dirigée par Henri Marchal mit au point la technique de restauration pierre par pierre qui a permis de redonner tout leur lustre à plusieurs autres monuments d’Angkor (Baphuon, Terrasse du Roi lépreux notamment).

IMG_8476 (Copier)

IMG_8429 (Copier) IMG_8431 (Copier) IMG_8435 (Copier) IMG_8441 (Copier) IMG_8444 (Copier) IMG_8418 (Copier)

IMG_8469 (Copier)

IMG_8464 (Copier) IMG_8458 (Copier)

IMG_8488 (Copier)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s